Dossier : la loi de 1905


Le service éducatif des Archives municipales de Toulouse vous propose un dossier sur la loi de 1905, loi de séparation des Églises et de l'État. A partir de sources locales, un éclairage sur la laïcité, principe majeur de la République, dans le cadre des programmes d'histoire et d'enseignement moral et civique (EMC), du cycle 3 au lycées.

La nouvelle organisation de l'Eglise catholique


D'après la loi de 1905, l'État ne salarie ni ne subventionne plus aucun culte : les ministres du culte (évêques, prêtres…) ne sont plus rémunérés, même si la Loi prévoit l'attribution de pensions à quelques-uns sous certaines conditions. Aussi, le « Denier du culte » est créé, procurant aux évêques et archevêques les ressources nécessaires à l'entretien des prêtres.

Objectifs pédagogiques

Cette thématique a pour objectif de permettre aux élèves de percevoir l'état d'esprit clérical d'une partie de la population toulousaine, et ce par l'analyse d'articles issus d'une source locale : La semaine catholique de Toulouse

Comment le diocèse de Toulouse réussit-il à subvenir aux frais du culte ?

Contexte

L'article est extrait de l'hebdomadaire créé en 1861 par l'abbé Albouy de Saint-Sernin "La Semaine catholique de Toulouse, qui fut un journal conservateur, clérical et opposé à la loi de 1905.
Rédigé à partir du récit d'un prêtre de la ville de Toulouse, il met en évidence la source de revenus nécessaires au quotidien des prêtres.

Document de travail

Document 1

« Dans une des rues populeuses, à la société mêlée, de Toulouse, en mars 1907 : un prêtre […] va, remplissant une mission, pénible, consolante parfois, nécessaire depuis la séparation. […] pour recueillir des offrandes afin d'assurer le pain de chaque jour […] La recette est à peu près nulle […] : enfin au second étage [du quatrième logement], il perçoit un grognement […] Un cordonnier travaillait, il ne se dérange pas […] « Je viens vous demander de l'argent pour nous faire vivre » […] « Vous me prenez pour un autre. […] Mais, non, je me retire si vous ne voulez rien me donner » […]« Pas de simagrées, monsieur, je n'ai pas d'argent à donner aux curés, je sais trop l'usage qu'ils en ont fait en 1870, et de sa main prenant un soulier, il le lança à la tête de l'abbé. […] le mendiant du budget du culte, revint lentement jusqu'au presbytère […] Le soir, à table, il disait à ses confrères : « Hélas, messieurs, nous sommes peu sympathiques ! et il remontait à sa chambre pour retrouver ses livres, son bréviaire et son crucifix. […]Dans une des rues populeuses, à la société mêlée, de Toulouse, en mars 1908 : les mêmes rue, prêtre et accueil. […] « Mon cher ami, c'est moi qui reviens, pour la même chose. » […] « Je ne vous ai pas donné l'an dernier, et vous n'êtes pas mort de faim » […] « Mais, il y a encore des personnes généreuses […], je vous promets de ne pas revenir, mais, si vous avez besoin de moi, je réponds de suite à votre appel. »[…]En 1909, dans cette même rue […] Le prêtre ne fait pas la tournée du culte, il va voir un malade. […]« Je vais mal, bien mal ; […] il vous tarde de gagner un peu sur mon enterrement ? » « Non, mon ami, […], j'ai même beaucoup prié […], il vous serait difficile de me jeter à la tête un autre objet » […] « Ah ! c'est vrai que je suis seul, ils ne sont pas venus ceux qui m'ont demandé mon bulletin de vote, […] qui avaient mis de la haine en moi contre tous les curés . » […] Mais déjà le miracle était fait. […] Dieu ne voulut pas appeler à lui ce moribond, et un jour, le prêtre ami recevait copie d'une lettre adressée au président d'un comité où la religion et le clergé étaient sans cesse bafoués […], il y avait le cri indigné d'une conscience qui s'était réveillée […], des paroles insultantes pour ces malfaiteurs qui avaient détourné le regard d'un homme de la resplendissante lumière de la foi. »

« Résultats d'une quête... », extraits de l'article de l'hebdomadaire La Semaine catholique de Toulouse, dimanche 19 septembre 1909. Ville de Toulouse, Archives municipales, REV252.

Activités des éléves et correction des activités à télécharger