Archéologie

et photographie


Ce dossier synthétise les résultats d'une enquête photographique, menée durant deux mois dans divers fonds publics, privés ou associatifs de Toulouse. Une sélection de 107 photographies est disponible, par accès thématique ou global. Rappelons que toute reproduction de ces documents est illégale sans l'autorisation de leurs ayants droit ou gestionnaires.
archéologie photographie trutat toulouse
Découverte des mosaïques de Saint-Pierre-des-Cuisines (5e siècle), 2 novembre 1965, Cliché Jean DIEUZAIDE, tirage papier, H.7 x L.6 cm. Archives Jean Dieuzaide, Inv. R19094.

Archéologie et photographies à Toulouse : 1852 - 1971


Quel projet ? 

La recherche a porté sur les photographies d'archéologie intéressant la commune de Toulouse et antérieures à 1971. Les objectifs étaient de localiser les potentiels, de les échantillonner et de mettre en place un outil destiné à documenter des données dispersées. Le projet a été initié par les Archives municipales de Toulouse pour illustrer l'outil « Urban-Hist » (www.urban-hist.toulouse.fr).

Une définition de la photographie d'archéologie

Par photographie d'archéologie, on entend ici toute photographie donnant à voir des vestiges matériels du passé, enfouis ou bâtis, parfois disparus ou transformés. Par extension, on s'intéresse aussi aux manifestations de l'archéologie toulousaine (photographies d'expositions, de collections d'objets ou d'objets) et à ses acteurs. Il pourra donc s'agir de photographies prises par des archéologues aussi bien que par des professionnels de la photographie ou par des amateurs.

Les limites chronologiques du projet

1971 est une date clé pour une ville qui voit alors les vestiges de son rempart romain situés sous la Place du Capitole, détruits à l'occasion de la construction d'un parking souterrain. C'est aussi le moment où, avec la multiplication des aménagements, la notion d'archéologie urbaine se développe un peu partout en France.

Un siècle plus tôt, en 1879, Eugène Trutat, photographe toulousain passionné d'archéologie, écrivait, dans son ouvrage La photographie appliquée à l'archéologie : «Le moment semble donc venu de donner aux archéologues une méthode simple et certaine d'utiliser dans leurs travaux les ressources puissantes de la photographie, et je dois ajouter que déjà beaucoup d'entre eux emploient ces procédés […] »[1]. Et en effet avant 1852 déjà, un daguerréotype fixe à Toulouse la Porte de l'Inquisition peu avant sa démolition.

Quels sont donc, à Toulouse, les rapports entretenus entre la photographie et une discipline en plein développement?

Comment les fonds photographiques révèlent-ils le passé d'une ville telle que Toulouse ? Quels sites, quels vestiges y a-t-on photographiés avant 1971 ?

De quelle manière l'outil photographique vient-il appuyer la mise en valeur du patrimoine archéologique ? Quelles sont les relations entre l'archéologie et le développement urbain?

La réflexion se base sur des exemples de documents photographiques conservés et accessibles. Elle est donc le reflet d'une documentation partielle dont une partie reste probablement à exhumer et à redécouvrir.

Crédits structure et contenu : Emilie Trébuchet. (Recherche et sélection des photographies, contenu textuel, mise en forme du dossier) - Ce dossier conclut un stage aux Archives municipales qui s'est déroulé du 21 mars au 8 juillet 2011, pour un Master 2 professionnel Archives et Images (Université du Mirail).

Crédits photographiques : Ville de Toulouse (Archives municipales de Toulouse, Musée Saint-Raymond-musée des Antiques de Toulouse, Musée Paul-Dupuy, Musée des Augustins, Bibliothèque municipale, Muséum de Toulouse), Société archéologique du Midi de la France, Service régional de l'archéologie-DRAC Midi-Pyrénées, Musée du Vieux-Toulouse, Archives Jean Dieuzaide, Archives départementales de Haute-Garonne, Archives départementales de Tarn-et-Garonne.

En savoir plus


Sur la photographie

FRIZOT M. (dir.). - Nouvelle histoire de la photographie. Paris : Larousse : 2001.

Sur l'archéologie en France

Jean-Paul DEMOULE, Christian LANDES (dir.). – La fabrique de l'archéologie en France. – Paris : La Découverte, 2009.

Sur l'archéologie toulousaine

Préhistoire :
François BON, Sébastien DUBOIS et Marie-Dominique LABAILS (dir.). – Le Muséum de Toulouse et l'invention de la Préhistoire. – Toulouse : Editions du Muséum de Toulouse, 2010.

Antiquité et Protohistoire :
Jean-Marie PAILLER (dir.). – Tolosa. Nouvelles recherches sur Toulouse et son territoire dans l'Antiquité. – Ecole Française de Rome, 2002.

Moyen Age :
Jean CATALO, Quitterie CAZES (dir.). – Toulouse au Moyen Age : 1000 ans d'histoire urbaine. – Portet-sur-Garonne : Loubatières, 2010.

Bulletins de la Société Archéologique du Midi de la France