1336 - L’Affaire Aimeri Bérenger entraîne la suppression du capitoulat.

/
Procuration donnée par les seigneurs de Chapitre de Toulouse à Jean de Launac et Pierre André, notaires, pour promettre, au nom de la ville, aux amis d'Aimeri Bérenger, la somme de 2,000 livres tournois; 1er février 1336. Ville de Toulouse, Archives municipales, AA6/48, n° 53.


Le capitoulat est supprimé suite à l’affaire Aimeri Bérenger. Cet étudiant poignarde un capitoul : la justice capitulaire le condamne à mort au mépris de son statut d’universitaire ; ses amis en appellent à la justice royale et au parlement de Paris : en janvier 1336, les édiles de Toulouse sont sanctionnés et le capitoulat supprimé. Il est rétabli le mois suivant moyennant une lourde amende et une profonde réorganisation.



  • Thème >

    Politique

  • Période >

    Moyen Âge