Arcanes, la lettre


Chaque mois, l'équipe des Archives s'exerce à traiter un sujet à partir de documents d'archives ou de ressources en ligne. Ainsi, des thèmes aussi variés que la mode, la chanson, le cinéma, le feu sont abordés...

SCEAU


septembre 2019

DANS LES ARCANES DE


Pêcheurs. Canal latéral à la Garonne [années 1950]. Mairie de Toulouse, Archives municipales, 41Fi357.

Est bien sot celui qui part pêcher sans son seau


septembre 2019
Après avoir pris beaucoup de hauteur dans les numéros précédents, il était nécessaire de revenir à des préoccupations plus terre-à-terre. Délaissons les sauts pour des plaisirs simples telle une journée passée au bord d'un lac, en famille, à regarder les enfants jouer avec les poissons fièrement péchés et collectionnés dans un seau. Bien entendu, pas question d'oublier le pique-nique ce jour-là, car attendez-vous à devoir négocier pour que leurs trophées finissent dans leurs assiettes ! Si, vraiment, vous n'en pouvez plus de démêler les lignes prises dans les fourrés (car, bien entendu, vous aurez pris la précaution d'éviter la proximité des arbres et arbustes, véritables pièges aimantés à fil à plomb…), vous pourrez toujours vous rabattre sur la découverte des sceaux et autres merveilles conservés aux Archives municipales de Toulouse. Les coulisses vous en seront ouvertes lors des journées du patrimoine. Et, bien que ce réservoir de la mémoire toulousaine occupe un ancien réservoir d'eau, aucun poisson (même d'argent) ne viendra perturber le plaisir de votre visite. Un bon moyen d'être un peu moins sot, tout en se divertissant !

ZOOM SUR


.

Les compagnons du ciel. "Toulouse 1960. Championnat du Monde". Portrait de groupe de la troupe d'acrobates "Les Compagnons du Ciel" ; deux femmes assises en premier plan, deux hommes debout derrière, ils sont en costume de scène. Mairie de Toulouse, Archives municipales, 1Fi2091

Ange


septembre 2019

20 h 30. Les spectateurs massés dans le ventre du chapiteau retiennent leur souffle, les yeux écarquillés, levés vers la plateforme où deux femmes en paillettes aiguisent leurs jambes et poudrent leurs mains. Les trapèzes se balancent déjà, prennent de la vitesse et décrivent des arcs de cercle sur la voûte étoilée. Deux genoux se plient, les mollets se bandent, l'impulsion se propage des métatarses aux épaules, un corps se propulse hors du temps. Des mâchoires serrées se relâchent, des bouches béent, des mains se tendent, des doigts puissants se serrent sur des poignets attentifs et le balancier s'accélère jusqu'à provoquer une inspiration collective et sonore lors du triple salto final, précédant de peu les applaudissements déchaînés du public exalté.

Si les « Compagnons du ciel » effectuèrent leurs sauts aussi périlleux que millimétrés sous les yeux incrédules d'un public sans aucun doute très nombreux, il ne nous reste qu'une image de cette troupe de voltige au complet. L'histoire ne dit pas si la bande comptait l'homme à la dentition de fer parmi ses membres, mais elle raconte que Francine Parry, l'une de ses membres (la jeune femme sur la gauche), battit le record du monde de durée sur fil sous le regard attentif de Jean Dieuzaide. C'était en 1957, trois ans avant l'image illustrant cet article, et c'est consultable sur rendez-vous aux Archives municipales.

DANS LES FONDS DE


.

azerty
Délibération n° 228 du conseil municipal du 13 décembre 2002 (extrait). Mairie de Toulouse, Archives municipales, 1217W49, vue 453.

Sceaux et usage de sceaux


septembre 2019

« SIGILLUM NOBILIS CAPITOLII TOLOSANI » : voilà ce que l'on peut lire sur le sceau qui clôt chaque délibération publiée par le conseil municipal de la mairie de Toulouse (comprendre, pour les non-latinistes : « Sceau du noble Capitole toulousain »).
Le sceau officiel de la ville est composé de cette devise encadrant ces célèbres armoiries, si connues des toulousains (un agneau nimbé, portant la croix de Toulouse en bannière, avec en arrière-plan le château Narbonnais et la basilique Saint-Sernin).

 

 

Loin d'être réservé à d'antiques parchemins, l'usage des sceaux est toujours d'actualité de nos jours. L'authenticité des délibérations étant garantie par un certain formalisme, la présence conjointe de la signature du maire, ou de l'un de ses représentants, et de la marque du sceau officiel de la ville, constituent un signe important de validation de ces documents officiels.

Quant à la délibération choisie pour illustrer ce billet, il semble que deux sceaux aient été nécessaires plutôt qu'un !

LES COULISSES


.

Affiche annonçant les journées européennes du patrimoine du 21 et 22 septembre 2019. Ministère de la Culture.

SO Archives


septembre 2019

La tendance actuelle est aux noms de marques, événements, entreprises, précédés du mot « so »,  traduit de l'anglais par « tellement ». Le plus connu des Toulousains étant sans conteste « SO Toulouse », ou encore pour les agents de la collectivité, les « SORH » !
C'est ainsi que nous venons d'inventer pour les besoins de notre chère lettre d'information « SO Archives » ! Cette appellation, qui n'est bien entendue pas officielle, vise à promouvoir l'intérêt que nous portons à nos archives, celles de la commune de Toulouse.
Nous vous invitons donc à découvrir notre bâtiment, nos trésors d'archives et nos métiers « SO » passionnants lors des journées européennes du patrimoine les 21 et 22 septembre prochains aux Archives municipales de Toulouse.

DANS MA RUE


.

13 octobre 1960. Équipe du Toulouse Football Club. André Cros, Mairie de Toulouse, Archives municipales, 53Fi6504.

Des sceaux aux armoiries municipales, l'affirmation de l’identité communale


septembre 2019

Bien qu'il puisse paraître étrange de voir les sceaux érigés au rang de passion adolescente, au même titre que les Beatles ou les New Kids on the Block à une certaine époque, ils sont aujourd'hui reconnus comme une source essentielle de l'histoire médiévale. Force exécutoire et chargés d'authentifier les actes émis par la société médiévale, les sceaux portent des images accompagnées d'inscriptions, prouvant l'identité de l'individu ou de la communauté qui l'a créé.Premier grand sceau de la ville (1211). Moulage : Archives nationale, D 5681
Associé à un acte daté de 1211, le premier grand sceau de la ville de Toulouse, très abîmé, présente sur son avers deux édifices entourés d'une muraille, identifiés comme étant la basilique Saint-Sernin et le château des comtes de Toulouse. Sur son revers figure l'agneau pascal portant la croix raymondenque1. Premier sceau connu de la ville, il marque l'indépendance de cette communauté d'habitants qui s'est organisée en différentes assemblées pour gérer les affaires de la cité, se détachant peu à peu de la tutelle comtale depuis le serment réciproque passé entre les consuls et Raymond V en 1189.

Mis à part les fleurs de lis, ajoutées lors du rattachement du comté de Toulouse à la couronne de France, les composantes des futures armoiries de la ville sont présentes : Saint-Sernin et le château Narbonnais, emblèmes du bourg et de la cité, les deux noyaux de peuplement à l'origine de la commune de Toulouse ; la croix des comtes ainsi que l'agneau nimbé, provenant sans doute aussi de la maison comtale, rappelant l'origine du pouvoir communal.
École Bonnefoy (1893-1896), détail de l'écu municipal. Phot. Krispin Laure Toulouse Métropole ; Ville de Toulouse ; Inventaire général Région Occitanie, non coté.Ce sont ces armoiries que l'on retrouve depuis le 14e siècle sur les actes émis par les capitouls ou sur les bâtiments communaux. Toujours d'actualité aux 19e et 20e siècles, elles sont visibles sur les écoles, les bibliothèques, le mobilier urbain ou même sur les cartes postales et les maillots des joueurs du TFC. Langage codé dont la signification s'est un temps perdue, le blason utilise des emblèmes et des symboles, rassemblant sur un seul support des signes prouvant l'identité, les différentes allégeances ou encore les aspirations de leurs créateurs. Aujourd'hui, les armes des villes sont le plus souvent remplacées par un logo, finalement d'une grande pauvreté sémantique, si on les compare au discours presque bavard porté par les armoiries - lorsque l'on sait les décrypter.

Certains événements les remettent cependant à l'honneur : après les attentats de Paris en 2015, les armes de la Capitale, accompagnées de la devise Fluctuat nec mergitur (« Il est battu par les flots mais ne sombre pas ») ont rallié derrière elles toute la population, matérialisant un esprit de corps et symbolisant la résistance au terrorisme.

1 Pour l'étude des sceaux de la ville de Toulouse, voir François Bordes, « Grands sceaux de la ville (13e-14e siècles) » dans Parcelles de mémoire, catalogue de l'exposition des Archives municipales de Toulouse, Toulouse, 2005, p. 113-117. Pour une étude des sceaux des comtes de Toulouse, voir Laurent Macé, La majesté et la croix, Toulouse : PUM, 2019.

SOUS LES PAVÉS


.

Sceau en plomb au nom du pape Honorius retrouvé à Toulouse, rue des Couteliers, en 1984. Infographie Marc Comelongue, service de l'Inventaire patrimonial et de l'archéologie de Toulouse Métropole.

So archéo


septembre 2019
Au Moyen Âge, les documents écrits étaient souvent authentifiés par des sceaux. Mais il est improbable d'en retrouver lors d'une fouille archéologique. La cire qui les constituait, pas plus que les parchemins auxquels ils étaient appendus, ne résiste à un séjour sous terre. Il existe cependant une exception : les sceaux des papes, qui sont beaucoup plus résistants car réalisés en plomb.
A Toulouse, lors d'une intervention dans la rue des Couteliers en 1984, l'archéologue Georges Baccrabère a exploré quelques fosses-dépotoirs contenant de nombreux artefacts. Parmi ceux-ci, il trouva un sceau en plomb au nom d'un pape Honorius. Mais lequel ? Son « numéro » n'étant plus lisible à cause d'une cassure, on a malgré tout supposé qu'il s'agit du quatrième de ce nom (1285-1287), d'après son style. Rappelons d'ailleurs que G. Baccrabère était abbé. Cela lui donnait-il une sensibilité particulière pour découvrir un objet émanant de la papauté ?
On a aussi utilisé, aux époques moderne et contemporaine, des sceaux en plomb pour sceller des sacs de marchandise après leur contrôle ou l'acquittement d'une taxe. En 1993, à l'occasion de travaux sur la route reliant Foix à la Bastide-de-Sérou dans l'Ariège, une grotte, dite d'Esquiranes, fut sondée. On y retrouva l'un de ces plombs. Sur une face, une aigle impériale indiquait son utilisation à l'époque napoléonienne. Sur l'autre, on pouvait lire le nom de la ville où l'on avait effectué la vérification du sac : Toulouse. Ensuite, on peut se douter que cette petite cavité n'était pas la destination prévue du colis, et suspecter un probable détournement vers cette cachette.

EN LIGNE


.

Sceau en plomb ornant une bulle du pape Clément VI autorisant les capitouls à recevoir un don gratuit du clergé de Toulouse pour réparer les fortifications de la ville. 24 septembre 1347. Mairie de Toulouse, Archives municipales, II7/9 – 150.

Prête-moi ta plume... et ton sceau


septembre 2019
Parmi tous les fonds conservés dans nos magasins, il faut bien reconnaître que notre collection de sceaux ne fait pas partie des plus visibles. Bien protégés dans des boîtes ou des pochettes sur mesure, à l'intérieur de tiroirs obscurs et dissimulés à la vue de tous, ces derniers ne se laissent guère approcher facilement. Et pour une bonne raison : fragiles et souvent difficiles à manipuler, ils doivent donc faire l'objet de nombreuses précautions et de la vigilance toute particulière de notre restauratrice.

Il n'en reste pas moins qu'ils constituent une source importante de l'histoire, objets d'étude spécifiques d'une science auxiliaire appelée sigillographie (ou sphragistique, pour les plus érudits d'entre nous). Cette discipline, parfois associée à l'héraldique, dispose même d'un centre dédié abrité par les Archives nationales.

Bien que ces sceaux soient entourés de si nombreuses attentions, il reste toutefois possible de se familiariser avec les 630 spécimens répertoriés dans notre base de données. Une description complète vous est accessible, ainsi que les références précises des documents sur lesquels ils se trouvent.

Tentez donc votre chance : vous trouverez peut-être des réponses insoupçonnées, et néanmoins utiles, à vos recherches !